(sans l'ombre d'un doute)

vendredi 5 février 2016

« Ah bon. »





Un moine zen vivait là, tranquille. Un jour on frappe à sa porte. Il trouve un bébé par terre. Il dit « Ah bon ». Il prend le bébé et il s'en occupe (qu'est-ce qu'il pouvait faire d'autre ?).
Un an après, un couple un peu âgé vient chez lui et commence à l'insulter : « Notre fille nous a dit que paraît-il c'est vous le père du bébé ! Quelle honte, un moine zen ! » Il dit « Ah bon ». 
Encore un an après, une jeune femme vient et dit : « Écoutez, je suis vraiment désolé, j'ai menti à mes parents, pardonnez-moi... » Ah bon.
Et puis encore un an après, la femme revient et dit : « Maintenant j'aimerais bien... Est-ce que je peux reprendre mon bébé ? » Ah bon. Il prépare le bébé, qui est déjà un petit enfant, et lui remet.